Comment mesurer la concentration intérieure de radon ?

La concentration en radon (ou activité volumique) dans un bâtiment est très variable dans le temps en fonction des conditions environnementales et des caractéristiques du bâtiment. Trois types de mesure, codifiés par l'AFNOR, sont à distinguer, selon les caractéristiques du prélèvement d'air :
                                 Exemple de concentration radon à l’intérieur d’un bâtiment [CSTB]

 

  • La mesure intégrée (Dépistage)

Requise par les différentes réglementations relatives au radon dans les bâtiments, effectuée sur une période de l'ordre de 2 mois en saison de chauffage et en conservant les mêmes habitudes d'utilisation du bâtiment (chauffage, aération), pour donner un résultat représentatif de la valeur moyenne annuelle.

C'est cette mesure qui est utilisée pour le dépistage dans les bâtiments conformément à la norme NF ISO 11665-8 et qui permet de se comparer à des niveaux d'actions éventuels

En pratique, cette mesure s'effectue à l'aide de dosimètre passif, commercialisé par plusieurs sociétés. Dans le cadre réglementaire actuel, des organismes agréés par l'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) proposent également leurs services.

  • La mesure ponctuelle

Effectuée sur un laps de temps très bref, de l'ordre de quelques secondes à 1 minute maximum, qui fournit une "photographie" de la situation à un moment donné ;

  • La mesure en continu

Permet de suivre l'évolution de la concentration en fonction du temps.

Pour toute mesure de radon dans l'environnement ou dans une atmosphère confinée, il est nécessaire de préciser la durée et la date du prélèvement. En effet, l'activité du radon présentant une très grande variabilité dans le temps, les résultats obtenus sont très différents selon la durée du prélèvement (quelques minutes, quelques heures ou plusieurs mois) et ils ne sont pas comparables.

A l'intérieur d'un bâtiment, le choix de l'implantation et le nombre de points de prélèvement dépendent de l'objectif de la mesure (dépistage, recherche de sources, étude de transfert, vérification de l'homogénéité du paramètre mesuré dans un environnement ou recherche d'anomalies, exposition de l'homme, etc.), des caractéristiques architecturales du bâtiment (vide sanitaire, sous-sol, étage, terre battue, matériau de construction, etc.), des caractéristiques de la pièce et également du type d'appareil de mesure utilisé (voir norme NF ISO 11665-8 ).

Normes relatives à la mesure du radon

  •  Méthodologie

NF ISO 11665-8 : Mesurage de la radioactivité dans l'environnement - Air : Le radon 222 – Méthodologies appliquées aux investigations initiales et complémentaires dans les bâtiments. NB : Les investigations initiales correspondent au dépistage du bâtiment.

  • Méthodes de mesure du radon

NF ISO 11665-1 : Mesurage de la radioactivité dans l'environnement - Air : Le radon 222 - Origine du radon et de ses descendants à vie courte, et méthodes de mesure associées.

NF ISO 11665-2 : Mesurage de la radioactivité dans l'environnement - Air : Le radon 222 – Méthode de mesure intégrée pour la détermination de l’énergie alpha potentielle volumique moyenne de ses descendants à vie courte.

NF ISO 11665-3 : Mesurage de la radioactivité dans l'environnement - Air : Le radon 222 – Méthode de mesure intégrée pour la détermination de l’énergie alpha potentielle volumique moyenne de ses descendants à vie courte.